Crêpe de sarrasin à la mexicaine

Me voici de retour de ma petite semaine de vacances aux alentours de Pornic, au clion sur mer pour être plus précise, là ou se situe la très jolie petite maison de vacances de mes parents et où je passe au moins une semaine de vacances par an.

Ce lieu, c’est celui où je me sens le mieux et ceci depuis bien longtemps, car j’y vais depuis plus de 10 ans, mais je vous en parlerais plus tard car oui, en dehors de mes recettes, je vous ai réservé pleins de petits articles dont je tais pour l’instant les sujets.

Trèves de bavardages et laissons pour l’instant ma passion pour la cuisine prendre le dessus et surtout ma folie pour les crêpes salées. Le plus dur pour moi cette année, ce fut d’aller dans les restaurants du bord de mer sans pouvoir commander ces jolies crêpes fondantes et croustillantes dont j’abuse en cas normal. Mais on est jamais sûr de ce qu’il mette dans la pâte et je me voyais mal leur demander de ne pas utiliser de beurre, ou de me faire la liste des ingrédients de leur pâte à crêpe.

Alors voila, puisque je ne pouvais pas me régaler en dehors de la maison, j’ai décidé de les faire venir à moi et donc de les préparer moi même.

Pour un peu plus d’originalité, je me suis dit qu’une garniture un peu épicée ferait l’affaire , même si j’avoue que la compotée d’oignons et les champignons sont tout de même ce que je préfère. Donc direction le mexique avec une préparation à base de haricots rouges, maïs, patates douces et poivrons rouge. Un peu de crème au citron vert et nous voici avec de délicieuses crêpes salées façon « tacos »à la mexicaine !

crepe

IMG_9129

Sans titre-2

IMG_9153

Ingrédients:

pour la pâte à crêpe:

– 350 g de farine de sarrasin
– 3 cas de fécule de pdterre
– 2 cas d’huile végétale
– 700 ml de lait d’épeautre
– 200 ml d’eau
– 1 grosse pincée de sel

Pour la garniture:

– Une boite de haricot rouge
– Environ 450 g de patate douce (l’équivalant d’une groooosse patate)
– 1 poivron rouge
– 1/2 poivron vert
– 1 petite boite de maïs
– 1 oignon rouge
– épices à fajitas

Pour la crème :

– 200 ml de crème de soja liquide
– 1/2 jus de citron vert
– sel, poivre

1) Versez la farine dans un saladier avec la fécule de pomme de terre et le sel. Mélangez puis faites un puis au centre. Versez l’huile, puis petit à petit, en délayant bien, le lait mélangé à l’eau.

2) Mélangez au fouet jusqu’à ce que la pâte soit bien homogène et sans grumeaux. Laissez la reposer une heure. Ca tombe bien, ça nous laisse le temps pour la garniture.

3) Épluchez votre (ou vos) patate(s) douce(s), coupez la en cube puis plongez-les dans de l’eau bouillante jusqu’à ce qu’ils soient tendres. (soit environ 10min)

4) Coupez vos poivrons, votre oignons rouges en lamelles. Versez les oignons dans une poêle chaude et huilée avec les épices, puis lorsqu’ils sont fondus, ajoutez vos poivrons. Couvrez pendant quelques minutes jusqu’à ce que vos poivrons soient tendres. Ajoutez ensuite les patates douces en les mélangeant bien, puis le mais et les haricots. Couvrez et laissez cuire pendant environ 10 minutes en remuant de temps à autre.

5) Dans un bol, versez votre crème liquide puis ajoutez le jus du citron vert. salez, poivrez !

6) Sortez votre jolie poêle a crêpe (ou votre crêpière), graissez-la (moi j’avoue j’ai utilisé de la margarine, mais l’huile fera très bien l’affaire) et mettez là sur un feu médium. Attendez que la crêpière soit bien bien chaude (oui je sais on est tous très impatient de faire notre première crêpe et de la rater pour la manger), puis versez une louche de pâte… le reste vous savez comment on fait, hein ?

7) Retournez votre crêpe et déposer un peu de garniture et de crème, fermez-la (la crêpe)

Imprimer

2 commentaires pour l'article “Crêpe de sarrasin à la mexicaine

  1. Très sympa cette crêpe mexicaine ! La garniture est top, avec les haricots rouges et les patates douces, et la couleur de la crêpe en elle-même ne donne qu’une envie : croquer dedans !
    Comment fais-tu pour gérer les frustrations de ce type de situation, dans les restaurants ?
    Bises
    Andréa

    • Je t’avoue que ce n’est pas toujours évident, surtout moi qui adore manger et qui adore sortir ! Mais les personnes dans les restaurants sont pour la plupart très coopératifs, je me suis rarement retrouvée dans une situation on je ne pouvais strictement rien manger. En demandant gentiement, on obtient toujours un plat délicieux de légumes ou une jolie salade et hop, aucune frustration lorsque je vois toutes ces belles couleurs dans mon assiette !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *