Rillettes végétales aux cèpes et pruneaux

Ceci est ma première tentative de rillettes végétales, et j’avoue, j’en suis très satisfaite. Cela faisait un petit moment que j’avais envie de les tenter, mais je n’avais jamais vraiment pris le temps de me pencher dessus. Pourtant j’en ai vu passer sous mes yeux des jolies recettes de pâtés, rillettes, faux-gras et terrines végétales sur les blogs de mes consoeurs et confrères végan(e)s! Et puis il a fallut que la période de Noël arrive pour que je me lance enfin.

Bien que je n’innove pas en matière de rillettes ou pâté végétal, Je n’ai suivi aucune recette pour les faire, j’ai juste suivi mon instinct en me disant que dans tous les cas de figure cela ne pourrait qu’être bon. Je ne voulais pas utiliser trop d’ingrédients alors je me suis contentée d’utiliser ce que j’avais sous la main. La base de cette recette est une crème de noix de cajou, celles-ci étant trempées tout d’abord dans l’eau puis réduites en purée, associée à des lentilles cuites. J’avais déjà fait une terrine cuite au four ou « lentil loaf » à base de lentilles et que j’avais beaucoup apprécié (chachon aussi d’ailleurs), mais je n’ai jamais partagé la recette sur ce blog. Je me rattrape donc avec ces rillettes, en espérant qu’elles vous plairont!

Une petite saveur de fêtes avec le goût très parfumé des cèpes et une légère touche de sucré avec quelques pruneaux moelleux. Ces rillettes sont absolument délicieuses étalées sur du pain de mie chaud, des crackers, du pain croustillant, en apéritif ou en entrée. Il ne reste plus qu’à vous de choisir leur accompagnement !

Sans titre-1

IMG_6222

IMG_6205

IMG_6212

IMG_6226

Ingrédients :

– 100 g de lentilles non cuites
– 150 g de noix de cajou (trempées au minimum 4h)
– 1 càs de crème liquide
– 25 g de cèpes séchées
– 2 gousses d’ail
– 1 cube de bouillon de légume
– 5 cas de sauce soja
– 6 beaux pruneaux moelleux
– 2 càc d’huile de coco solide
1) Faites trempez vos noix de cajou dans de l’eau au minimum 4h (voir toute une nuit). Placez vos champignons séchés dans de l’eau pendant 15 minutes pour qu’ils se réhydratent.
2) Remplissez une casserole d’eau avec votre cube de bouillon, la sauce soja et vos lentilles, puis faites-les cuire jusqu’à ce qu’elle soient bien tendre. Pendant ce temps, hachez vos deux gousses d’ails et faites les revenir dans une poêle avec un peu d’huile (j’ai utilisé de l’huile de noisette). Ajoutez vos cèpes que vous aurez égouttées au préalable, puis faites-les fondre à feu doux.
3) Egouttez vos lentilles, et mixez-les avec vos noix de cajou jusqu’à obtenir une texture crémeuse. Ajoutez ensuite vos champignons, la crème d’avoine, l’huile de coco, puis mixez à nouveau. Enfin, coupez vos pruneaux en petits morceaux après avoir retiré les noyaux et ajoutez-les à vos rillettes en mélangeant à l’aide d’une cuillère.
4) Placez vos rillettes dans deux petits bocaux ou dans un bol, puis placez au frais jusqu’à la dégustation !
Imprimer

9 commentaires pour l'article “Rillettes végétales aux cèpes et pruneaux

  1. Et voilà, deux bocaux pour noël de préparés ! La recette a l’air succulente, je l’ai gouté avant réfrigération et mes papilles ont déjà commencé à danser !
    Merci beaucoup pour la recette…
    Savez vous combien de temps, on peut garder cette préparation dans le réfrigérateur ?

    • super ! c’était bon? on peut les garder au moins 4-5 jours :)

      • Avec beaucoup de retard, elles étaient absolument délicieuses ces rillettes !
        Je vais aussi essayer de modifier un peu la recette !
        Et tenter de ne pas surcharger avec des tranches de pain qui a mon sens alourdissaient un peu la texture. Dès que j’ai la bonne idée, je te l’envoie promis !

  2. Rien qu’à la lecture, on sent que ces rillettes doivent être douces et puissantes en goût à la fois. Je file faire tremper mes noix de cajou pour pouvoir les préparer d’ici ce soir … peut-être même une dégustation dès ce soir ?!
    merci pour cette recette bien tentante, et belle fin d’année, Corinne

    • Alors elles étaient bonnes ces rillettes? :)

      • Absolument, elles étaient délicieuses, du coup je les ai même servies le 31 et il n’y a pas que les végétariens qui ont apprécié. :-)
        J’avais un peu corsé l’assaisonnement (plus de tamari, du poivre et des baies roses), parfait. la prochaine fois, je crois que je garderais quelques cèpes que je couperais en petits morceaux aussi bien pour l’esthétique que pour la mache.
        merci pour cette recette.

  3. re-bonjour Lady Pastelle,

    Je ne trouve pas comment te joindre en direct, alors je poste ici juste pour t’informer que tous les mois je publie un test de mes recettes dénichées sur d’autres blogs et qu’aujourd’hui, je parle de tes belles rillettes. Bien entendu, j’ai intégré un lien vers ton blog.
    http://www.cassoco.fr/2016/01/teste-et-approuve-le-bilan-de-decembre.html#more

    J’en profite pour te souhaiter une belle année 2016, sous le signe de la gourmandise.

    • wow ! Merci !! Ca me touche beaucoup de voir ma recette sur ton blog et améliorée en plus ! Bravo :) !! Je te souhaite une belle année 2016 à toi aussi <3

  4. Recette testée ce week-end, miam ! En plus c’est super simple à faire. J’ai suivi les conseils des commentaires, à savoir que j’ai ajouté un peu de poivre (et de sel), un peu plus de sauce soja dans l’eau de cuisson des lentilles (euh, j’avais pas salé l’eau et mon bouillon étant sans sel, d’où l’obligation de rajouter du sel plus tard… oups). J’ai également gardé quelques champignons grossièrement coupés ajoutés à la fin avec les pruneaux. J’ai trouvé néanmoins les rillettes un chouïa trop sucrées, mes pruneaux devaient avoir beaucoup de goût, la prochaine fois j’en mettrai un ou deux de moins. Mais c’est vraiment un délice (oui, il en reste encore un peu seulement !), et l’homme omnivore a aussi été conquis, merci donc pour la recette :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *