Ce matin j’ai pleuré

Ce matin j’ai pleuré, de tristesse et de joie. Ce matin comme la plupart des matins, je suis allée sur facebook pour partager un de mes nouveaux articles pour mon blog avant de partir au travail. Ce matin, comme beaucoup d’autres matins, je me suis retrouvée face à des images qui m’ont fait sourire, des images de partage, des images superficielles, des images qui n’ont aucun sens mais aussi des images d’horreurs, des images tristes, des images qui me font parfois détourner les yeux et que j’efface vite fait en glissant un doigt sur mon trackpad. Vous le savez, je suis végane, et chaque jour je suis informée de ce qui  peut se produire dans le monde animal par le biais de forum, de page d’associations de défense des animaux comme L214 ou encore Sea Shepherd. Parfois, j’arrive à faire face à ce genre d’images : choquantes, brutales, pleines de violence. Mais ce matin, je n’ai pas pu. Ce matin je me suis pris une fois de plus la vérité en plein visage et cette vérité, elle fait mal. J’ai vu une nouvelle fois la violence des hommes face à des êtres sans défense, des êtres sensibles qui ne demandent qu’à vivre.  L’être humain en plus d’être non capable de prendre soin de sa propre espèce martyrise les autres jusqu’à parfois même, les faire disparaitre de la surface du globe. Il n’y a pas de « bonne » manière de tuer un animal car à partir du moment où celui ci n’a pas demandé à mourir, nous n’avons pas le droit de lui ôter la vie.

Sans titre-3

L’image qui m’a choqué est une image que Sea Shepherd a partagé sur sa page, l’image d’un dauphin, un des dauphin qui a réussi à s’échapper d’un massacre à Taiji au Japon qui a lieu tous les ans. Les humains kidnappent les plus beaux pour les parc marins et tuent tous les autres dans un ignoble bain de sang. Pour quelle raison? Pour notre bon divertissement et pour l’argent bien sûr. Ils harponnent, poignardent les autres juste parce qu’ils ne sont pas assez beaux pour être enfermés dans quelques mètres carré d’eau chlorée et pour faire des figures idiotes devant un tas de personnes qui pensent, en les voyant jongler dans l’eau, qu’ils sont heureux loin de leur liberté. Ce dauphin, terrorisé, vomissait ses propres organes. Le dauphin, animal reconnu comme étant extrêmement intelligent et proche de nous est massacré en masse pour notre bon plaisir. Et encore ce n’est pas le seul endroit, je n’évoque même pas les meurtres des dauphins dans  les Îles Féroé pour la… »tradition ». Comment ces êtres humains peuvent-ils commettre un acte aussi honteux, comment peuvent-ils être aveugles à la souffrance de ces êtres sans défense, comment ne peuvent-ils pas voir leur douleur, comment ne peuvent-ils pas se mettre  tout simplement à leur place?? Quand je vois une image telle que celle ci, je ne peux pas m’empêcher de m’imaginer si j’étais lui, ce dauphin, traumatisé devant le meurtre de mes semblables. Comme tous les autres animaux à qui nous faisons subir une vie de douleur, car malheureusement, le dauphin n’est pas le seul à subir de telles atrocités. Quand je vois ce genre d’image, je perds l’espoir que j’ai en l’être humain, et quand je perds cet espoir, je me sens triste et j’ai l’impression que mes idéaux ne sont que du vent, que ce que moi je fais, à mon niveau n’a aucune valeur, car l’être humain ne changera jamais et continuera à savourer ce qu’il appelle sa « supériorité » sur les autres… la fameuse loi du plus fort.

Massacre

Heureusement, ce matin, j’ai aussi pleuré de joie car quelques minutes après avoir vu cette image de ce pauvre dauphin, je suis tombée sur une vidéo, celle d’une vache qui se faisait secourir d’un élevage à viande et qui retrouvait sa liberté grâce à une association d’êtres humains, des personnes sensibles à la douleur, des personnes, qui, comme moi, comprennent la valeur de toute vie. J’ai vu cette petite vache se rouler dans le foin, sauter, courir de joie de ne plus être tenue par des chaines. Je me suis sentie heureuse, heureuse pour elle, heureuse qu’elle n’aura pas à être emmenée de force pour être tuée brutalement, sans la moindre compassion, de manière automatique, comme si elle n’avait jamais existé. Une petite étincelle a flambé dans mon coeur et j’ai repris conscience, que comme moi, beaucoup d’autres personnes se battent pour les mêmes idées que moi, que d’autres personnes sont sur la voie du changement et aimeraient voir le monde animal s’améliorer.

image

Je ne suis pas parfaite, je ne suis pas une militante active comme le sont certains et qui ont toute mon admiration. Je me bats avec mes petits moyens, à travers mon blog qui permet de montrer aux gens que se nourrir sans produit animal est possible, à travers aussi ma boutique de bijoux qui me permet de récolter un peu de sous pour l’association L214. Je suis végétarienne depuis 7 ans, végane depuis 2 ans, c’est ma manière à moi de militer. J’aimerais faire plus, je devrais sûrement faire plus et je ferais sûrement plus quand je serais prête. Je ne fais jamais d’article sur ce genre de sujet car parfois j’ai peur des réactions des gens, j’ai peur qu’on m’attaque sur mon ressenti, mes idées, mes émotions et je ne le devrais peut être pas. Aujourd’hui j’avais besoin de dire les choses, car toute la journée qui a suivi cette image et cette vidéo n’a été que questionnement et incompréhension du genre humain. Ce matin, j’ai pleuré et j’ai eu besoin de partager, avec vous, ce que j’ai ressenti en tant qu’humaine et ce que peut être vous ressentez parfois.

Imprimer

12 commentaires pour l'article “Ce matin j’ai pleuré

  1. Très bel article, très émouvant. Merci pour ce partage :o)

  2. Il faut tenir bon. Merci pour ton partage. Tout ce qui nous fait pleurer nous rappelle que nous voyons. Que nous ressentons. Et simplement ces larmes montrent que tu es importante et elles auront un impact. Il faut continuer à endurer. À lutter. Et à partager. Et essaie d’apprendre à aimer de déplaire à certains ! Merci.

    • Tu as raison, il faut que j’arrive à dire ce que j’ai à dire sans forcément avoir peur que les gens ne m’apprécient pas. Il faut que je sois honnête avec mes lecteurs mais aussi avec moi même :) Merci, ça me redonne de la force!

  3. Très bel article.
    C’est mon premier commentaire même si je te suis depuis un moment. Je comprends parfaitement ce que tu ressens face à ces images mais je voula

  4. Très bel article.
    C’est mon premier commentaire même si je te suis depuis un moment. Je comprends parfaitement ce que tu ressens face à ces images mais je voulais surtout réagir sur le fait que tu ne te considères pas comme une militante active. Il y a plusieurs façons de militer et d’occuper le terrain. Aucune n’est meilleure qu’une autre et toutes trouvent leur public, qui est si divers qu’il ne saurait être touché par une approche unique. Ton blog, tes recettes, sont une manière efficace de militer. Tu proposes toujours des plats simples, avec des ingrédients faciles à trouver, ce qui est à mes yeux une excellente approche de la cuisine végétale, permettant à n’importe qui de s’y mettre sans avoir à errer dans les rayons d’un magasin bio.
    J’ai fait gouter à mes collègues plusieurs de tes gâteaux et si toutes sont omnivores, elles ont été nombreuses à me demander les recettes et en les découvrant sans lait ni oeufs, à me poser plein de questions. Et beaucoup m’ont confié après avoir réalisé ses gâteaux pour leurs proches, reçus des compliments et à leur tour échanger la recette.
    Tu fais donc beaucoup pour promouvoir le végétal car je suis certaine de ne pas être la seule à pouvoir témoigner que tes recettes peuvent devenir virales et ainsi montrer à de nombreuses personnes qu’une autre manière de cuisiner, sans cruauté, est possible, simple, délicieuse.

    Comme tu le dis, beaucoup de gens sont sur la voie du changement et ton blog peut être un outil de cette évolution.

    Bonne continuation à toi et merci pour ce très bel article :)

    • Ton message m’a fait très plaisir, je suis plus que ravie que tu utilises mes recettes et qu’elles font plaisir à plus d’une ! Et puis c’est toujours agréable d’avoir un message tel que le tiens, ça me redonne le moral quand j’ai la sensation que je ne sers pas à grand chose même si je sais que j’essaye. Merci encore <3

  5. Je crois que nous nous ressemblons beaucoup Charlotte. Ton article, tes mots, auraient pu être être les miens. Je ressens exactement les mêmes émotions que toi. La douleur, la tristesse, l’incompréhension, sont constamment contrebalancées par la joie et le bonheur immenses de voir qu’il existe des êtres « humains » sur cette terre où règne la folie, la soif de sang et le besoin constant de dominer.
    Moi non plus je ne suis pas une militante active, mais j’essaie à ma manière d’ouvrir les yeux de ceux qui m’entourent, en les régalant de bons petits plats et pâtisseries végans. C’est dur au quotidien de constater toutes les horreurs qui nous entourent. Les gens ouvrent de plus en plus les yeux sur cette atroce réalité, tous les jours de belles actions sont menées mais nous sommes encore loin d’un monde où les peuples et les animaux vivront ensemble, en harmonie, et où chacun aura sa place et son droit à la vie en paix.
    C’est dur, c’est triste, mais c’est en continuant à semer nos petites graines un peu partout que le monde pourra un jour changer pour devenir meilleur.
    Des gros bisous à toi. ♡♡♡♡

    • Je suis très émue par ton message,merci. J’aime lire les mots de personnes qui se sentent proche de moi,de ce que je ressens et de ce que ressentent tellement d’entre nous. Tu as raison, j’ai parfois tendance à oublier que dernièrement il y a eu pas mal de dénonciations suite des vidéos prisent dans des abattoirs qui en ont choqué plus d’un. Je crois que le végétarisme,végétalisme et véganisme sont en plein essor, seul l’avenir nous le dira. Mais oui, continuons à « semer nos petites graines » comme tu le dis si bien ! <3 <3

  6. C’est un beau témoignage.
    Les réseaux sociaux sont à la fois beaux et cruels pour cela. On passe des images de massacres animaux aux belles images d’animaux secourus et aimés. On se sent souvent impuissants et désemparés face à ces actes indescriptibles que certains humains font subir. Cela suscite haine et dégoût…
    Heureusement, comme tu le soulignes, nous pouvons agir, à notre échelle.

    • Oui je trouve cela très déstabilisant toutes ces images qui nous font passer du sourire aux larmes, de la haine envers ma propre espèce puis de l’admiration. Mais en même temps c’est aussi grâce à ses images que l’on peut voir la vérité et qui nous font réaliser nos erreurs et quels chemins nous devons prendre. Comme beaucoup d’entre nous je me sens vraiment impuissante comme tu le dis et c’est très frustrant :/

  7. Je pense que ces gens savent le mal qu’ils font, et qu’ils le font en toute connaissance de cause. C’est du déni de prétendre que les animaux ne souffrent pas, c’est juste que ça les arrange de se mentir à eux-mêmes par facilité : ne pas avoir a se poser de questions, ne pas avoir à faire de choix, ne pas avoir a lutter contre les traditions désuètes ancrées dans les sociétés, ne pas voir la propre souffrance qu’ils propagent en se protégeant et en coupant tout lien avec leur propre sensibilité. Ça me désole mais je continue à garder ma foi, non pas en l’être humain, mais en l’engagement, le combat, la foi, la rage saine et harmonieuse, l’ouverture d’esprit, le changement, la connexion collective, le partage de toute cette multitude d’êtres qui compose notre planète.
    Je suis devenue végétarienne grâce à mon propre esprit critique, grâce aux personnes inspirantes de mon entourage, grâce aux documentaires clandestins ou non qui ont été réalisés, grâce a l’écoute de mon coeur qui ne pouvait plus se rendre complice de tout ça, grâce au respect que j’ai envers moi même et mes propres valeurs. J’ai intégré une communauté saine qui crée un monde avec de nouveaux codes il y a quelques jours, fondée sur le bien être et le partage. Ces actions sont des engagements cohérents avec qui je suis, et aident à changer le monde, car le changement commence par soi même, pas en essayant de changer les autres.
    Je souhaite que la vie rayonne et que le monde entier vive apaisé et en harmonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *