Category Archives: Journal de Bord

Petit bilan de l’année 2017

Bilan

Je reviens sur le blog après plusieurs longues semaines d’absence. J’avais envie, ou plutôt besoin de commencer cette année avec un bilan de l’année précédente, histoire de poser de bonnes bases que ce soit pour vous qui suivez mon blog, mais aussi pour moi et pour me mettre les idées un peu au clair.

Bilan

Beaucoup de choses se sont produites l’année dernière, des bonnes et des mauvaises, comme pour tout le monde j’imagine. Il y a un an, je bossais toujours à Rockstar et j’essayais de me poser le moins de questions sur moi ou sur ce que je voulais vraiment faire, je me contentais de faire mon job et de la situation confortable qu’il m’apportait. Pourtant il n’était pas de tout repos que ce soit physique ou mental. Je suis passée par de grosses phases de déprime surtout à cause de mes relations avec les autres membres de l’équipe. Je n’arrivais plus à jouer de la harpe, je n’avais plus goût à rien lorsque je rentrais tard et fatiguée, et je passais mon temps à parler du boulot, des évènements qui s’y produisaient et du comportement des gens qui me rendait stressée et anxieuse. Tous les projets que j’avais lancé auparavant que ce soit au niveau musical, pour mon conte ou encore pour mon blog se sont retrouvés enfouis dans un coin de ma tête. Je ne me sentais plus moi-même, je me sentais en fait très très loin de ce que j’étais auparavant ou de ce que je voulais devenir. Pourtant ce job a eu de très bons côtés et j’y ai appris une multitude de choses, j’y ai rencontré des personnes formidables et il m’a permis de m’affirmer et de me faire entendre lorsque quelque chose ne me plaisait pas. Moi qui suis plutôt de nature timide, j’ai senti un énorme changement se faire au niveau de mon comportement et de ma prise de décision. Lire la suite

Quelques Nouvelles et petite mise au point

Oui, oui oui et re-oui, je suis bel et bien toujours vivante, malgré mon gros mois d’absence sur le Blog et sur Facebook. Je souhaitais, à travers ce petit article rapide, vous tenir au courant de ce qui se passe dans ma vie en ce moment et le « pourquoi » de ces longues semaines sans nouvelles.

LA nouvelle !

Sans titre-1

En parlant de nouvelle, voici la première, qui est maintenant officielle : je quitte mon job à la fin du mois de septembre après un an et demi de boulot intensif à concocter des petits plats et gâteaux pour tout le monde. Whaaaaaaaaat ? Et oui, je serai donc livrée à moi même, seule et terrifiée par cette nouvelle vie qui s’offre à moi sans une paye qui tombe tous les mois sur mon compte. Ces derniers mois furent intenses, fatiguants, chargés d’émotions, et celui dans lequel je suis en ce moment ne me laissera pas non plus le moindre répit puisque j’ai décidé de me donner à fond jusqu’au bout et de me faire plaisir et de faire plaisir aux personnes pour qui je cuisine mes petits plats. Mon dernier jour sera difficile et je suis sûre que je fondrai en larmes, mais voilà, c’est la vie et toute chose prend fin un jour. Lire la suite

Ce corps que l’on nous apprend à haïr

Troisième dessin

Aujourd’hui je vous parle du corps, celui de la femme, celui que l’on est censé chérir car c’est lui qui porte et donne la vie. Ce corps dont on ne sait quoi penser, que l’on a du mal à aimer, dont les formes semblent être dictées par des lois absurdes, celles de la perfection, perfection qui n’a elle même aucun sens puisqu’elle n’existe pas.

On ne m’a jamais appris à aimer mon corps et pourtant je pense que ce devrait être une des première chose que l’on doit enseigner à l’enfant. Apprendre à le découvrir, le comprendre, à l’apprécier et à vivre en harmonie avec lui. Notre corps c’est notre machine, notre pilier. Savoir le nourrir et l’entretenir devrait être une de nos occupations premières et pourtant ça ne l’est pas, du moins pas pour tout le monde. Mon corps, je ne l’ai jamais aimé même si je dois bien dire que ces dernières années m’ont donné l’envie de m’y reconnecter, grâce à une personne, l’homme qui partage mon quotidien.

Au cours de ma vie, qui n’est pourtant pas si longue, on m’a montré que les petits garçons ne se faisaient pas tant réprimander que cela quand ils soulèvent la jupe des filles dans la cours de l’école. Je ne compte même pas les fois où cela m’est arrivé. Je me souviens en avoir pleuré car je n’aimais pas l’idée que l’on puisse voir ce qui se cachait sous ma jupe. Du haut de mes 6 ans, je me sentais humiliée, moquée. Au collège, on m’a touché les fesses, une fois, deux fois, trois fois, et malgré mes demandes incessantes pour que le jeune homme arrête, il a toujours continué. Pourtant mon corps, il m’appartient et personne n’a le droit de se l’approprier ou de montrer ce que moi je n’avais pas envie de dévoiler, et lui, le jeune homme qui riait en me voyant le repousser, il aurait dû le savoir.

Premier dessin

Plus grande, en feuilletant des magazines, on m’a appris que les poils c’était dégoûtant, qu’ils fallait les raser, les épiler à la cire, à la crème, les supprimer définitivement jusqu’à utiliser un laser pour avoir la peau lisse d’une enfant avant la puberté. On m’a appris que les hommes n’aiment pas les poils, car avec eux, ma féminité s’en retrouvait amoindrie. Et malheureusement pour moi, bien plus tard, mon premier amoureux, qui soit dit en passant n’était pas une belle personne, a bien appuyé sur ce point en me disant que je ne trouverais personne d’autre que lui car je ne m’épilais pas partout. Qui voudrait d’une femme poilue ? Être une femme c’est être imberbe, je ne suis pas femme si j’ai des poils, les poils sont virils, et pourtant, ils sont bien là pour une raison, non ?

deuxième dessin Lire la suite

Mes 4 projets de vie pour le futur

Sans titre-1

Depuis quelques mois, malgré le manque de temps, je bosse sur plein de projets différents, ce qui, je l’avoue, ne m’aide pas beaucoup à entretenir mon blog. Il faut dire que je commence à avoir fait le tour de mon job de cuisinière. J’ai adoré me retrouver dans le monde de la cuisine à apprendre, à m’améliorer et aussi à m’amuser. Mais les mauvais côtés commencent à prendre le dessus et malheureusement, je ressens le besoin de me consacrer à d’autres choses et de retrouver ma passion pour la cuisine sans avoir à dépendre des ordres de qui que ce soit. J’aimerais cuisiner à nouveau pour le plaisir, me donner des challenges sans avoir à courir dans tous les sens et ressentir une pression monstre, prendre le temps de faire des jolies photos au lieu de balancer la première photo sur instagram sans l’avoir vraiment regardé….bref j’aimerais me remettre à mon blog avec le baume au coeur et pas en pleurant à moitié parce que je suis épuisée.

Dans cet article, je voulais juste vous parler un peu d’où j’en suis et quels sont les autres projets sur lesquels je me penche, ceux que j’ai commencé ou même ceux que j’ai repris. Ce sont un peu mes projets de vie pour le futur, qui j’espère me permettront un jour de vivre à mon compte en ne dépendant que de moi même.

Mon livre musical pour enfant : Natou et la Poire de Lune

Blog livre

Je vous en parle depuis plus d’un an et demi maintenant. C’est d’ailleurs la première fois que je vous dévoile quelques images. Ce livre, il a beaucoup d’importance pour moi, mais il me prend énormément de temps. Pourtant en mars/avril, je m’y suis vraiment mise à fond avec l’espoir de le terminer dans les mois qui suivaient. Mais non, à cause de mon travail, des heures sup et du manque de personnel, j’ai abandonné à cause du stress et de la fatigue. L’histoire est bouclée, écrite et corrigée, les illustrations sont terminées et me conviennent (même si j’ai toujours envie de changer deux trois trucs), la mise en page est faite, bref, le livre en lui même est quasiment terminé. Maintenant il va falloir me pencher sur la musique, l’enregistrement de l’histoire avec ma voix et le sound design que je laisse à chachon puisque c’est, à la base, son métier. Je sais que ce livre ne me rapportera pas une tonne d’argent et sûrement pas de quoi vivre, mais je suis une passionnée de contes, j’ai grandi en en lisant des très beaux et en écoutant des cassettes avant de dormir. J’aime le fait qu’ils nous fassent rêver et nous permettent de nous évader dans d’autres mondes que l’on soit petit, ou grand. J’espère le finir avant la fin de l’année, c’est l’objectif que je me suis fixée : Noël 2017 pour pouvoir enfin l’offrir à mon neveu de 4 ans (qui en aura 5 d’ici là !) Lire la suite