Category Archives: Végétarisme et Veganisme

Je suis végane depuis 2 ans

IMG_8385

sans-titre-3

IMG_8385

Pour ceux et celles qui ne le sauraient pas, j’ai d’abord été végétarienne pendant 7 ans avant de devenir végane. Ce fut une décision qui s’est faite d’un commun accord avec chachon. Plus le temps passait dans mon végétarisme et plus je ressentais des incohérences dans mon discours et dans mes idées. Je ne me sentais pas en phase avec ma conscience et je savais au fond de moi que je ne faisais pas ce qu’il fallait pour me sentir en accord avec moi même. Quand j’ai rencontré chachon, il était omnivore et il lui a fallut juste quelques mois pour devenir végétarien. À force de discussions sur le sujet nous en avons conclus qu’il nous fallait devenir vegans. Je dois vous avouer que si je ne l’avais pas rencontré, je ne serais sans doute pas devenue végane à ce moment là. Je continuais mon petit bonhomme de chemin, en restant aveugle à tous les problèmes que pouvaient engendrer ma consommation alimentaire, vestimentaire ou même cosmétique sur les espèces qui nous entourent. Ce fut une véritable prise de conscience et en quelques semaines, nous sommes donc passés de végétariens à végétaliens, puis le temps de finir nos produits déjà en cours, de végétaliens à végans. Lire la suite

Ce matin j’ai pleuré

image

Ce matin j’ai pleuré, de tristesse et de joie. Ce matin comme la plupart des matins, je suis allée sur facebook pour partager un de mes nouveaux articles pour mon blog avant de partir au travail. Ce matin, comme beaucoup d’autres matins, je me suis retrouvée face à des images qui m’ont fait sourire, des images de partage, des images superficielles, des images qui n’ont aucun sens mais aussi des images d’horreurs, des images tristes, des images qui me font parfois détourner les yeux et que j’efface vite fait en glissant un doigt sur mon trackpad. Vous le savez, je suis végane, et chaque jour je suis informée de ce qui  peut se produire dans le monde animal par le biais de forum, de page d’associations de défense des animaux comme L214 ou encore Sea Shepherd. Parfois, j’arrive à faire face à ce genre d’images : choquantes, brutales, pleines de violence. Mais ce matin, je n’ai pas pu. Ce matin je me suis pris une fois de plus la vérité en plein visage et cette vérité, elle fait mal. J’ai vu une nouvelle fois la violence des hommes face à des êtres sans défense, des êtres sensibles qui ne demandent qu’à vivre.  L’être humain en plus d’être non capable de prendre soin de sa propre espèce martyrise les autres jusqu’à parfois même, les faire disparaitre de la surface du globe. Il n’y a pas de « bonne » manière de tuer un animal car à partir du moment où celui ci n’a pas demandé à mourir, nous n’avons pas le droit de lui ôter la vie.

Sans titre-3

L’image qui m’a choqué est une image que Sea Shepherd a partagé sur sa page, l’image d’un dauphin, un des dauphin qui a réussi à s’échapper d’un massacre à Taiji au Japon qui a lieu tous les ans. Les humains kidnappent les plus beaux pour les parc marins et tuent tous les autres dans un ignoble bain de sang. Pour quelle raison? Pour notre bon divertissement et pour l’argent bien sûr. Ils harponnent, poignardent les autres juste parce qu’ils ne sont pas assez beaux pour être enfermés dans quelques mètres carré d’eau chlorée et pour faire des figures idiotes devant un tas de personnes qui pensent, en les voyant jongler dans l’eau, qu’ils sont heureux loin de leur liberté. Ce dauphin, terrorisé, vomissait ses propres organes. Le dauphin, animal reconnu comme étant extrêmement intelligent et proche de nous est massacré en masse pour notre bon plaisir. Et encore ce n’est pas le seul endroit, je n’évoque même pas les meurtres des dauphins dans  les Îles Féroé pour la… »tradition ». Comment ces êtres humains peuvent-ils commettre un acte aussi honteux, comment peuvent-ils être aveugles à la souffrance de ces êtres sans défense, comment ne peuvent-ils pas voir leur douleur, comment ne peuvent-ils pas se mettre  tout simplement à leur place?? Quand je vois une image telle que celle ci, je ne peux pas m’empêcher de m’imaginer si j’étais lui, ce dauphin, traumatisé devant le meurtre de mes semblables. Comme tous les autres animaux à qui nous faisons subir une vie de douleur, car malheureusement, le dauphin n’est pas le seul à subir de telles atrocités. Quand je vois ce genre d’image, je perds l’espoir que j’ai en l’être humain, et quand je perds cet espoir, je me sens triste et j’ai l’impression que mes idéaux ne sont que du vent, que ce que moi je fais, à mon niveau n’a aucune valeur, car l’être humain ne changera jamais et continuera à savourer ce qu’il appelle sa « supériorité » sur les autres… la fameuse loi du plus fort.

Massacre

Heureusement, ce matin, j’ai aussi pleuré de joie car quelques minutes après avoir vu cette image de ce pauvre dauphin, je suis tombée sur une vidéo, celle d’une vache qui se faisait secourir d’un élevage à viande et qui retrouvait sa liberté grâce à une association d’êtres humains, des personnes sensibles à la douleur, des personnes, qui, comme moi, comprennent la valeur de toute vie. J’ai vu cette petite vache se rouler dans le foin, sauter, courir de joie de ne plus être tenue par des chaines. Je me suis sentie heureuse, heureuse pour elle, heureuse qu’elle n’aura pas à être emmenée de force pour être tuée brutalement, sans la moindre compassion, de manière automatique, comme si elle n’avait jamais existé. Une petite étincelle a flambé dans mon coeur et j’ai repris conscience, que comme moi, beaucoup d’autres personnes se battent pour les mêmes idées que moi, que d’autres personnes sont sur la voie du changement et aimeraient voir le monde animal s’améliorer.

image

Je ne suis pas parfaite, je ne suis pas une militante active comme le sont certains et qui ont toute mon admiration. Je me bats avec mes petits moyens, à travers mon blog qui permet de montrer aux gens que se nourrir sans produit animal est possible, à travers aussi ma boutique de bijoux qui me permet de récolter un peu de sous pour l’association L214. Je suis végétarienne depuis 7 ans, végane depuis 2 ans, c’est ma manière à moi de militer. J’aimerais faire plus, je devrais sûrement faire plus et je ferais sûrement plus quand je serais prête. Je ne fais jamais d’article sur ce genre de sujet car parfois j’ai peur des réactions des gens, j’ai peur qu’on m’attaque sur mon ressenti, mes idées, mes émotions et je ne le devrais peut être pas. Aujourd’hui j’avais besoin de dire les choses, car toute la journée qui a suivi cette image et cette vidéo n’a été que questionnement et incompréhension du genre humain. Ce matin, j’ai pleuré et j’ai eu besoin de partager, avec vous, ce que j’ai ressenti en tant qu’humaine et ce que peut être vous ressentez parfois.

La Végé Table, Restaurant d’alternatives à Reims

img_6771

Pendant mes vacances et lors de notre retour dans cette bonne vieille ville de Reims, les parents de chachon nous ont invité au restaurant pour son anniversaire. Depuis des années, je déprimais un peu à l’idée d’aller au restaurant en rentrant chez moi et de devoir demander à chaque fois un plat sans produits animaux qui, la plus part du temps, se finissait en salade de crudités. Alors quand j’ai su qu’un restaurant végétalien avait ouvert ses portes dans MA ville, vous pensez bien que je ne pouvais pas rater l’occasion d’y mettre les pieds.

Ce petit restaurant du nom de la Végé Table, situé sous une galerie passante est vraiment très chouette, rien que de l’extérieur, je trouve l’esthétique simple, colorée et très avenante. Toutes les tables se trouvent au premier étage et la cuisine, ouverte, au rez de chaussée. C’est Séverine Laurent, que j’avais déjà croisée sur un stand de défense des animaux qui se trouvait aux fourneaux et Rémi Leroux, le gérant qui nous a gentiment installé à notre table. Il nous a expliqué que tous les produits étaient bio, de saison et de la région, que le restaurant se fournissait en énergie renouvelable et qu’à chaque service, ils ne cuisinaient et ne servaient que pour 20 personnes pour éviter le gâchis. Une belle initiative qui donne encore plus envie d’y déjeuner et de les encourager dans cette démarche qui pourrait en influencer plus d’un.

Au menu unique, une omelette sans oeufs agrémentée d’une petite salade fraiche, un gratin de pommes de terre au lait de coco, des beignets de betterave et en dessert, une brioche roulée à la cannelle. J’ai beaucoup aimé le côté « familiale » du service dans le sens où on dépose un plat sur la table et nous devons nous servir nous même, je trouve cela plus convivial et chaleureux. Au niveau de la cuisine, c’était une cuisine simple, fraiche et avec du goût, même si je n’aurais pas dit non à un petit accompagnement comme une salade avec mon gratin de pomme de terre. Je suis en tout les cas très contente de la venue d’un restaurant comme celui ci dans ma ville et je remercie Rémi et Séverine de me donner maintenant, ainsi qu’à tous les végétalien de la région, un endroit pour déjeuner avec mes ami(e)s et ma famille. Je vous invite vivement a vous y restaurer si vous passer par Reims et vous conseille, par contre, de réserver à l’avance car les places sont vite prises !

img_6771

sans-titre-1

img_6704

img_6702 Lire la suite

Où manger vegan à Edinburgh ?

IMG_8467

Me voici donc de retour de mon périple à Edinburgh, joli présent offert par chachon pour nos deux ans ensemble. J’avais déja mis mes petits pieds en Ecosse mais jamais dans la sublime capitale qui m’en a mis plein les mirettes ! Cette ville est très belle, vivante, pleine d’histoire, de parcs et de magnifiques bâtiments. On a bien crapahuté, que ce soit pour aller au Musée National d’Ecosse, tout en haut de la colline vers l’impressionnant château qui surplombe la ville, ou encore au magnifique Jardin Botanique qui regorge de beautés fleuries et de petits écureuils.

La question que l’on se pose souvent, nous vegans, c’est où est-ce-que nous allons bien pouvoir manger lorsque nous voyageons ? Bien qu’il soit difficile de trouver des restaurants qui proposent des plats pour nous en France (mis à part la salade de crudités qu’on en a marre de mâchouiller), ici au Royaume-Uni, c’est bien différent. Nous avons croisé pas mal d’endroits à Edinburgh qui proposaient au moins un plat végan. Dans ce post, je souhaite juste vous faire découvrir différents lieux qui m’ont plu, des endroits pas forcément entièrement vegans ou végétariens mais où j’ai bien mangé, que ce soit pour un snack sur le pouce, un repas bien complet (palme d’or à Henderson of Edinburgh dont je vous parle tout en bas et qui est LE restaurant à ne pas louper), ou encore un petit goûter ! Je vous précise même un magasin « organic » où vous pourrez acheter du fromage, chocolat, biscuits…vegans ! Malheureusement j’en ai vu d’autres où j’aurais bien aimé poser mon derrière mais nous ne sommes restés que 3 jours et des restaurants, il y en a des dizaines ! J’espère juste que cet article vous sera utile si vous passez par là-bas !

Ügot : le snack à York (sur le chemin d’Edinburgh)

En allant vers Edinburgh, notre train nous a déposé dans la gare de York. En attente de notre troisième train et mon ventre gargouillant légèrement, j’ai fait une petite pause snack au store de Ügot. Pas donné, mais pas mauvais ! Je suis ressortie avec une bouteille de lait d’amande, cacao et dattes qui ne m’a pas laissé indifférente, et pour accompagner cela un cheesecake cru à la framboise. Bon j’avoue le prix m’a fait un peu grimacer mais j’ai beaucoup aimé cette douce boisson bien réconfortante.

IMG_8425

IMG_8424 Lire la suite