Category Archives: Les Plats Gourmands

Kebab de seitan, pain maison et aïoli

IMG_9261

Dans mon article précédent, je vous ai parlé de kebab de seitan que j’avais pu déguster dans cette chouette ville qu’est Berlin. J’ai tellement aimé ce que j’ai pu y goûter que j’ai eu envie de le reproduire à ma manière ! Pour mon premier essai, j’ai voulu me lancer directement dans la cuisine où je travaille, avec, je l’avoue, la crainte de me planter complètement, mais j’aime bien les challenges ! Heureusement pour moi, l’expérience ne s’est pas trop mal fini et je n’ai eu aucune complainte mais de très bons retours !

Parlons bien, parlons Seitan. Le seitan, c’est une chose que je commence vraiment tout juste à apprécier et à maitriser. Je me souviens encore de ma première fois où j’ai mélangé cette farine de gluten toute collante à de l’eau et que je ne savais pas du tout si je m’y prenais bien ou pas. Je m’étais retrouvée avec un morceaux de gluten tout dur et absolument immangeable. J’avoue la première fois n’est pas évidente ! La première chose à savoir c’est que déjà, la farine de gluten, comme toute farine, ça n’a pas vraiment de goût. Il faut donc apporter des saveurs à votre mélange. C’est pourquoi on ajoute pas mal d’épices et d’herbes à la farine à laquelle on incorpore ensuite un bouillon de légume pour obtenir une sorte de pâte. On peut ajouter d’autres ingrédients au bouillon comme ici, la sauce soja et la fumée liquide (si vous n’en avez pas ce n’est pas bien grave). Ce qu’il faut, c’est que votre pâte ne colle pas trop et surtout éviter de la travailler longtemps, sinon vous finirez par avoir une texture dure, que moi, je n’aime pas spécialement. Quand vous avez réussi à obtenir une boule de pâte qui ne colle pas vous pouvez la cuire de deux manières différentes : soit dans un bouillon ou de l’eau bouillante, soit à la vapeur. Pour ma part j’utilise la vapeur, je trouve ça plus simple. J’enferme mon seitan dans du papier film en le fermant bien, un peu comme une saucisse et je le fais cuire pendant 40 minutes à la vapeur. Pour cette recette, j’ai ensuite fait une marinade à base d’huile, d’épices et d’herbes. J’ai coupé mon seitan assez finement (pas plus de 4 mm) et je l’ai fait revenir à la poêle après l’avoir trempé dans la marinade pour lui donner une texture croustillante. Vous pouvez aussi le faire cuire au four si vous préférez.

Au niveau des quantités, j’en ai fait 5 kg au travail. J’ai réduit ici à 400 g. Sachez que si vous en avez trop, vous pouvez toujours le congeler et le réutiliser plus tard. J’ai accompagné ce kebab de frites de pommes de terre, de mayonnaise à l’ail, de tomates, concombres, laitue et oignon rouge et enfin, de pain fait maison par mon collègue Danny (je vous file aussi la recette pour les motivés). Si vous n’avez pas le courage de faire le pain, des pains pita feront très bien l’affaire, voir même des tortillas de blé ! Dernière petite chose, cet article est absolument gigantesque mais ne vous découragez pas devant sa longueur car j’y décris juste chaque étape pour faire votre pain, votre seitan et votre mayonnaise ! Je vous rassure cette recette n’a rien de difficile !

IMG_9266

IMG_9261 Lire la suite

Soupe de haricots noirs à la Mexicaine

IMG_7858

La soupe c’est de saison, surtout qu’il fait bien froid en ce moment, et chez nous depuis quelques jours il fait vraiment moche (du genre petite pluie fine désagréable qui ne s’arrête jamais de tomber). Moi qui normalement aime le froid, je commence vraiment à me lasser de ce temps (pardonnez moi l’expression) pourri, de me lever alors qu’il fait encore nuit, d’être enfermée toute la journée sans voir le jour et de rentrer le soir quand il fait à nouveau nuit. Si au moins j’avais une fenêtre devant les yeux pendant la journée, je pense que ça changerait un peu mon état d’esprit, même s’il pleut au moins je verrais un arbre ou deux et quelques oiseaux voler.

Bref, la semaine dernière j’ai eu envie de mettre un peu de couleur dans nos assiettes, en concoctant cette jolie soupe colorée aux saveurs épicées et à l’héritage mexicain. Un plat plein de chaleur qui a beaucoup plu et qui m’a beaucoup fait penser à un chili vegan. L’avantage c’est qu’il convient parfaitement pour un repas équilibré. J’y ai ajouté quelques tranches d’avocats, de piments jalapeno et aussi des tortillas que j’ai fait frire avec un peu d’huile pour donner une texture croustillante à cette soupe.

IMG_7858

soupe Lire la suite

Wrap de tempeh, kale, carottes et riz complet

IMG_7440

Depuis à peu près deux mois, j’ai, à mon grand regret, abandonné mon salad bar à mon travail. Il était bien trop coûteux et l’idée des salades plaisait moins à mes collègues qui préfèrent manger chaud pendant l’hiver. À la place j’ai proposé une option soupe du jour et sandwich qui a plutôt bien fonctionné. La recette que je vous propose aujourd’hui est l’exemple d’un des wraps vegans que je propose dans mon menu. Je suis vraiment contente du succès qu’a le tempeh sur des personnes non véganes et qui m’en ont dit beaucoup de bien. La plupart ne connaissaient même pas son existence et pour être honnête, avant de devenir végane, je n’en avais jamais mangé. Je l’adore mariné dans une sauce puis revenu à la poêle. À mon travail, on préfère le faire frire pour le rendre encore plus croustillant, mais c’est surtout une histoire de goût et… d’huile.

Ici j’ai fait mon wrap avec des saveurs asiatiques. J’ai fait mariner mon tempeh dans un mélange de sauce soja, de sucre, de gingembre et de miso. Les carottes sont « pickled » c’est à dire marinées dans un mélange chaud de vinaigre blanc, de gingembre et de sucre, et le kale est cuit au four avec du sirop d’érable et de l’huile de sésame. Quant au riz je l’ai juste mélangé à de la sauce soja et des graines de sésames noires. Pour un peu de fraicheur j’y ai ajouté des tranches d’avocats. Je trouve cette recette assez complète au niveau apports nutritionnels et puis pratique à transporter si on doit apporter son repas au boulot.

N’ayez pas peur en voyant la liste des ingrédients car ce sont souvent les mêmes qui reviennent comme la sauce soja, l’huile de sésame et le sirop d’érable. vous pouvez vous passer de l’huile de sésame mais ce serait dommage car elle apporte beaucoup de goût à ce wrap. Vous pouvez l’utiliser aussi pour des styr fry ou même dans des gâteaux. Pareil pour les graines de sésames, elles sont toujours utiles dans les desserts, les salades et même les soupes !

IMG_7440

Sans titre-1 Lire la suite

Soupe de Nouilles Udon au curry

IMG_7548

Aujourd’hui, je vous emmène au Japon avec cette recette de soupe de nouilles au curry que j’ai eu l’opportunité de goûter à mon travail. C’est Danny qui m’a appris à la faire et si vous cherchez une recette saine, celle-ci est vraiment faite pour vous. J’ai essayé de la réadapter en utilisant des ingrédients plus simples que dans la recette que j’ai apprise car je me disais qu’il vous serait difficile de les trouver en France, même si aujourd’hui, on trouve absolument tout sur internet. Par exemple, Danny utilise des cubes de curry que l’on trouve en épicerie asiatique qui permettent, d’une d’épicer votre soupe et de deux de l’épaissir.  Pour ma part, je les ai remplacés par une cuillère à soupe de curry en poudre (la quantité dépend surtout de votre tolérance à ce qui est épicé) et 3 cuillères à soupe rase de fécule. Danny utilise aussi un aliment appelé kombu-dachi, une poudre à base d’algue verte utilisée pour donner du goût et dont je n’avais jamais entendu parler avant de travailler dans une cuisine. Pour essayer de rappeler cette saveur qui est très difficile à décrire, Danny m’a suggéré d’utiliser des champignons shitakés et des algues kombu séchées. Et pour finir, le muli, un type de radis blanc qui, je trouve, s’apparente assez au radis noir niveau goût même s’il est un peu moins piquant. Pour ce qui est des nouilles udon, ce sont des nouilles épaisses et blanches à la farine de blé que j’ai acheté précuites et que j’ai juste replongé dans l’eau bouillante avant de les utiliser dans la soupe.

Au niveau de la préparation de cette recette, j’ai fait tremper mes champignons pour les réhydrater dans de l’eau bouillante avec mes algues pendant une grosse demi-heure. J’ai récupéré ce bouillon pour ma soupe pour lui donner du goût comme le kombu-dashi. J’ai aussi précuit mes pommes de terres et mes carottes à la vapeur au micro-onde (super pratique comme méthode si vous n’avez pas de cuit-vapeur). Après, rien de bien compliqué. J’ai juste ajouté mon céleri, mes shitakés coupés en morceaux (ou non pour l’esthétisme), mon radis en lamelles fines et une fois que tout était bien tendre, j’ai ajouté ma fécule pour épaissir la soupe. Facile non ?

IMG_7548

Sans titre-1

IMG_7539 Lire la suite