Tag Archives: maison

Kebab de seitan, pain maison et aïoli

IMG_9261

Dans mon article précédent, je vous ai parlé de kebab de seitan que j’avais pu déguster dans cette chouette ville qu’est Berlin. J’ai tellement aimé ce que j’ai pu y goûter que j’ai eu envie de le reproduire à ma manière ! Pour mon premier essai, j’ai voulu me lancer directement dans la cuisine où je travaille, avec, je l’avoue, la crainte de me planter complètement, mais j’aime bien les challenges ! Heureusement pour moi, l’expérience ne s’est pas trop mal fini et je n’ai eu aucune complainte mais de très bons retours !

Parlons bien, parlons Seitan. Le seitan, c’est une chose que je commence vraiment tout juste à apprécier et à maitriser. Je me souviens encore de ma première fois où j’ai mélangé cette farine de gluten toute collante à de l’eau et que je ne savais pas du tout si je m’y prenais bien ou pas. Je m’étais retrouvée avec un morceaux de gluten tout dur et absolument immangeable. J’avoue la première fois n’est pas évidente ! La première chose à savoir c’est que déjà, la farine de gluten, comme toute farine, ça n’a pas vraiment de goût. Il faut donc apporter des saveurs à votre mélange. C’est pourquoi on ajoute pas mal d’épices et d’herbes à la farine à laquelle on incorpore ensuite un bouillon de légume pour obtenir une sorte de pâte. On peut ajouter d’autres ingrédients au bouillon comme ici, la sauce soja et la fumée liquide (si vous n’en avez pas ce n’est pas bien grave). Ce qu’il faut, c’est que votre pâte ne colle pas trop et surtout éviter de la travailler longtemps, sinon vous finirez par avoir une texture dure, que moi, je n’aime pas spécialement. Quand vous avez réussi à obtenir une boule de pâte qui ne colle pas vous pouvez la cuire de deux manières différentes : soit dans un bouillon ou de l’eau bouillante, soit à la vapeur. Pour ma part j’utilise la vapeur, je trouve ça plus simple. J’enferme mon seitan dans du papier film en le fermant bien, un peu comme une saucisse et je le fais cuire pendant 40 minutes à la vapeur. Pour cette recette, j’ai ensuite fait une marinade à base d’huile, d’épices et d’herbes. J’ai coupé mon seitan assez finement (pas plus de 4 mm) et je l’ai fait revenir à la poêle après l’avoir trempé dans la marinade pour lui donner une texture croustillante. Vous pouvez aussi le faire cuire au four si vous préférez.

Au niveau des quantités, j’en ai fait 5 kg au travail. J’ai réduit ici à 400 g. Sachez que si vous en avez trop, vous pouvez toujours le congeler et le réutiliser plus tard. J’ai accompagné ce kebab de frites de pommes de terre, de mayonnaise à l’ail, de tomates, concombres, laitue et oignon rouge et enfin, de pain fait maison par mon collègue Danny (je vous file aussi la recette pour les motivés). Si vous n’avez pas le courage de faire le pain, des pains pita feront très bien l’affaire, voir même des tortillas de blé ! Dernière petite chose, cet article est absolument gigantesque mais ne vous découragez pas devant sa longueur car j’y décris juste chaque étape pour faire votre pain, votre seitan et votre mayonnaise ! Je vous rassure cette recette n’a rien de difficile !

IMG_9266

IMG_9261 Lire la suite

Pâte à tartiner choco-noisette facile

Sans titre-1

Quand ma soeur m’a dit que mon neveu était peut être intolérant au lactose et que le nutella c’était fini pour lui, j’ai sauté sur l’occasion pour lui en faire du maison, surtout que ma maman partait chez ma soeur pendant 3 jours pour le garder. Je n’avais encore jamais tenté la pâte à tartiner au chocolat, c’est donc une première, qui, à mon goût, s’est révélée être un petit succès pour moi. Après, je ne sais pas si cela le sera pour mon neveu, mais je la referais avec plaisir pour mon goûter.

Je cherchais à faire une recette vraiment très simple et comportant le plus de bonne chose possible. Le hic dans tout ça, ce sont les noisettes. À chaque fois que j’ai tenté de faire de la purée de noisettes à base de noisettes entières, cela s’est révélé être un échec, car ni mon blender, ni mon mixer n’étaient assez puissants pour les réduire en poudre, puis en purée. J’ai donc acheté directement de la poudre de noisettes grillées ( le « grillées » est important car cela leur donne plus de goût) que mon blender a réduit en purée en à peine 2 minutes. Après, rien ne vous empêche de votre côté d’acheter des noisettes entières, de les faire griller au four, de les réduire en poudre, puis en purée ! J’ai ajouté un peu de sucre glace pour lui donner une texture plus proche du nutella, qui, j’espérais, plairait plus à mon neveu, mais cet ingrédient reste facultatif si vous souhaitez une pâte à tartiner beaucoup plus saine.

Sans titre-1

IMG_7958 Lire la suite

Granola à l’orange, aux épices, aux graines et aux fruits secs

Sans titre-1

Un petit déjeuner équilibré pour moi cela équivaut à un yaourt, un fruit, un thé et…des bons céréales. Vous le savez déjà, cela n’a pas changé, le petit déjeuner reste mon repas favori de la journée. J’adore me préparer différents types de granola, avec toutes sortes de fruits, graines, épices dont celui choco-noisettes dont je vous avais donné la recette sur le Blog il y a de cela quelques mois. Je le mélange à mes yaourts, mes smoothies et même mes compotes de fruits !

Celui que je vous propose aujourd’hui est l’un de mes favoris. J’aime avoir toutes les textures dans mon granola : du croquant avec les graines de courges et les pépites d’avoine, du fondant et du moelleux avec les fruits secs. Ajoutez de l’orange, des épices, et toutes les saveurs seront réunies pour former un délicieux granola d’hiver. Le petit plus, ce sont les baies de goji qui apportent tant de bienfaits pour notre organisme ! Anti-oxydantes, elles stimulent le système immunitaire et nous aident à lutter contre la fatigue. Et j’avoue qu’en ce moment, la fatigue, je l’accumule ! Sans parler de tous les microbes et les petits virus qui trainent dans l’air. Même chachon n’y a malheureusement pas échappé. Alors on commence bien sa journée, et on déguste un granola gourmand plein de vitamines !

Sans titre-1

IMG_7870 Lire la suite

Biscuits façon Spéculoos

IMG_5149

Rien de bien original dans cette recette mis à part qu’elle soit végane. Mais j’avoue que des fois, c’est bien de revenir à des basiques qui n’en sont pas moins bons. Les spéculoos ont plein de petites histoires différentes autour de moi. Je sais par exemple que c’était les biscuits préférés de ma grande soeur lorsque l’on était enfant, je crois même que c’est toujours le cas. S’il y en avait dans un restaurant avec un dessert ou un café, on lui donnait à chaque fois. Ce sont aussi les biscuits dont chachon est totalement fou amoureux, sans parler de la pâte de spéculoos crunchy dont on raffolait tous les deux. Je sais aussi que lorsque mon père était tout jeune, il allait boire son café dans un bar, le « glue pot » qui servait toujours un spéculoos pour l’accompagner. Aujourd’hui encore, mon père aime  prendre un café là bas où ils le servent toujours avec ce délicieux petit biscuit.

Tant de personnes qui chérissent les spéculoos et pourtant je n’en ai jamais fait. La période de Noël approchant à petits pas, et aimant offrir des petits biscuits et en déguster en attendant ce doux évènement, c’était pour moi l’occasion de me lancer dans leur confection. Dans beaucoup de recettes, j’ai vu que le temps de pause était de 12h mais lorsqu’il s’agit de biscuits, je n’ai malheureusement pas la patience attendue et comme je n’en fais qu’à ma tête et que je fais fi de toutes les règles de la cuisine, je ne les ai laissés reposer que 2h (et encore c’est long pour moi). N’ayant pas de mélange 4 épices, j’ai fait mon petit mélange à moi en incluant de la cannelle, de la muscade et du gingembre en poudre.

Le résultat n’est pas exactement la texture du spéculoos mais s’en rapproche beaucoup, c’est aussi pour cela que j’ai préféré leur donner l’appellation de biscuits façon spéculoos et non de spéculoos tout court ! Par ailleurs, je les trouve bien meilleurs le lendemain !

Sans titre-2

IMG_5148 Lire la suite