Je viens de passer un mois et demi en France, ce fut long mais court à la fois. J’avais besoin de me ressourcer après ces quasi 4 mois bloqués dans mon petit appartement anglais avec le froid et la pluie. J’avais cette sensation d’étouffer comme beaucoup de personnes qui se sont retrouvées confinées. Au début, j’étais ravie : du temps pour moi, pour mes activités, pour enregistrer de la harpe, faire des bijoux…Et puis au bout de deux mois, j’ai commencé à tourner en rond. Le fait de ne pas pouvoir aller dehors comme bon me semblait m’a paru très difficile, moi qui ai grandi avec un jardin. Mais bon, je ne suis pas à plaindre, cela m’a permis d’encore plus apprécier mes vacances avec ma famille. J’ai passé deux belles semaines avec mon père en Loire-Atlantique en plein milieu de nul part et à deux pas de la mer. Une liberté retrouvée qui m’a semblé merveilleuse. Des grandes balades sur la plage et sur le chemin des douaniers, quelques instants de repos sous un arbre dans un endroit secret et de belles baignades dans l’eau fraiche de l’atlantique. Et puis retour à Reims, visite chez ma soeur pour voir mon petit neveu qui m’a donné plein d’amour, détour par Montpellier que je n’avais jamais visité avant et retour à Reims. J’ai même fini par rallonger mon séjour d’une semaine, passant mes après-midis à lire et à me reposer dans le hamac installé sous les bambous au fond du jardin. Un retour au source dont j’avais terriblement besoin aussi bien mentalement que physiquement. Je suis maintenant prête à retourner sous la pluie anglaise qui, elle aussi, a son charme. Mais je serais de retour très vite puisque j’ai, de nouveau, un mariage fin Août.

Je n’ai pas beaucoup cuisiné pendant mon séjour, ou alors des choses simples, ce qui me passait sous la main. Je n’ai même pas fait de gâteau, moi qui pourtant adore la pâtisserie. Et puis finalement, quand j’ai vu l’arbre qui croulait sous les mirabelles, je me suis dit qu’une petite tarte pourrait faire plaisir à ma grand-mère que je suis allée voir une seule fois. J’avais terriblement envie de l’embrasser, ne l’ayant pas vue depuis le mois de février, mais je me suis bien sûr retenue, pour son bien. J’aime bien faire des desserts pour elle car je sais qu’elle a un petit penchant pour le sucré et elle fait des tartes absolument délicieuses. J’aime surtout la surprendre en lui montrant qu’il n’y a aucun produit animal dans mes pâtisseries. J’ai encore eu le droit à un : « oh mais, tu es sûre qu’il n’y a pas d’oeufs là dedans? » Et j’avoue, ça me ravie qu’elle ne puisse pas voir la différence, elle qui est une cuisinière hors paire !

Cette recette de tarte, je la refais assez souvent car je suis absolument fan de la crème d’amande. Vous pouvez utiliser celle-ci comme base et changer les fruits comme bon vous semble : pêches, prunes, fraises, myrtilles, mûres, poires….elle fonctionne avec énormément de parfums différents car l’amande se marie quasiment avec tout !

Ingrédients :

Pour la pâte :

– 280 g de farine

– 30 g de sucre glace

– 30 g de sucre blanc

– 10 g de fécule (une belle cuillère à soupe)

– 160 g de margarine végétale

– 3 càs de lait d’amande

Pour la crème d’amande :

– 130 g d’amande en poudre

– 70 g de sucre glace

– 25 g de farine

– 120 g de margarine

– 20 g de fécule

– 125 g de crème de soja

– 1 càc d’extrait d’amande

Pour la garniture :

– Une quarantaine de mirabelles

– Amandes effilées

– Sucre glace

1) Dans un saladier, versez la farine, la fécule et les sucres. Ajoutez la margarine et mélangez du bout des doigts jusqu’à obtenir une pâte sableuse. Versez le lait et pétrissez pour obtenir une boule de pâte non collante (ajoutez un peu de farine si elle colle trop, un peu de lait si elle ne tient pas bien).

2) Etalez votre pâte dans votre moule. En principe, je graisse mon moule et je place un rond de papier sulfurisé au fond pour que la pâte ne colle pas. Coupez les bords qui dépassent puis piquez votre pâte à la fourchette. J’ai ici préféré laisser ma pâte reposer une heure au frigo avant de la cuire à blanc ce qui m’a donné le temps de préparer ma crème. Préchauffez votre four à 180°C.

3) Dans un saladier, mélangez le sucre et la margarine à l’aide d’un fouet ou d’un batteur électrique. Ajoutez la poudre d’amande, la fécule, la farine ainsi que la crème de soja et l’extrait d’amande. Mélangez à nouveau puis placez au frais.

4) Placez votre fond de tarte au four pendant environ 10 à 15 minutes. Pendant ce temps, lavez et coupez vos mirabelles en deux. Retirez les noyaux.

5) Sortez votre tarte du four. Laissez tiédir puis versez votre crème dessus. Disposez ensuite vos mirabelles. Placez à nouveau au four pendant 35 minutes jusqu’à ce que les bords soient bien dorés. Sortez-la et laissez-la refroidir.

6) Vous pouvez la décorer de sucre glace et la déguster tiède avec du yaourt ou même une boule de glace à la vanille !

Tarte aux mirabelles et à la crème d’amande
Étiqueté avec :                                            

Un avis sur « Tarte aux mirabelles et à la crème d’amande »

Répondre à LadyMilonguera Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.