Toute expérience négative comporte quelque chose de positif. Beaucoup de gens dise cela, que lorsque vous vivez quelque chose de difficile, il y a toujours quelque chose de bien à en tirer. Je crois définitivement que c’est vrai.

J’ai vécu des évènements très difficiles dans ma vie, mais à chaque fois, j’ai pu en tirer un enseignement, même des pires. Ils m’ont aidé à grandir, à comprendre, à écouter, à m’élever. Très souvent, trop souvent même, j’ai blâmé la terre entière pour mes problèmes en me disant que ce n’était pas juste. Pourquoi moi, pourquoi devais je passer par de la souffrance alors que je ne pensais pas la mériter? Il y a quelques mois ma vision des choses a complètement changé. Tout a commencé par une rencontre.

En juin, j’ai fait la connaissance d’une personne par le biais de mon Blog que je pensais être comme moi : bienveillante, compréhensive, généreuse. Nous avions vécu des choses plus ou moins similaires et j’avais ce sentiment très fort d’être connectée à elle. Et pourtant notre rencontre physique a été un véritable désastre car il s’est avéré qu’elle n’était pas du tout comme moi. Non pas qu’elle était « mauvaise », mais plutôt qu’elle avait une part d’ombre qui avait fini par prendre le dessus et à laquelle je n’étais pas du tout préparée. J’en suis ressortie terriblement meurtrie avec une sensation désagréable d’avoir été trompée. Cette personne a disparu aussi vite qu’elle est apparue dans ma vie, ne laissant aucune trace, mis à part celle d’une blessure bien douloureuse qui a eu beaucoup de mal à cicatriser.

Sur le coup, je n’ai pas compris pourquoi la vie avait mis cette personne sur mon chemin alors que je n’avais absolument rien demandé. Je ne l’avais même pas contacté, c’est elle qui était venue vers moi, c’est elle qui avait voulu en premier me connaitre. Je me suis dit qu’encore une fois, j’avais été trop gentille et que l’on s’était moqué de moi, même si je sais pertinemment maintenant, que rien n’était de ma faute. Pourtant quelques jours après cette rencontre, j’ai fait le premier pas vers un changement complet de ma vie.

J’ai réalisé que je n’étais pas heureuse et que ma vie en Angleterre ne me correspondait plus, j’avais besoin de renouveau, j’avais besoin d’air, d’un nouveau départ. Je pense que je le savais depuis longtemps au fond de moi, mais je ne voulais pas l’admettre. J’aimais beaucoup travailler au café surtout que j’adorais (et adore toujours) mes collègues mais j’étais fatiguée de passer quelques heures à faire la cuisine pour que le reste de la journée ne serve qu’au rangement et au nettoyage. L’état de mes mains me donnait parfois envie de pleurer tant elles étaient abimées par les produits de nettoyage, sans compter les nombreuses coupures parfois profondes et toutes les brûlures qui m’ont empêché de jouer de mon instrument pendant des jours voir qui m’handicapaient auprès de mes élèves. Ca me faisait vraiment mal au coeur de bousiller mon outil de travail, celui qui servait le mieux à m’exprimer. La musique me faisait de plus de plus de l’oeil, j’avais envie d’y consacrer plus de temps. J’ai tout d’abord contacté un harpiste qui cherchait quelqu’un pour le remplacer dans son école de musique à Rennes. Pas de chance, la place était déjà prise.

J’ai ensuite écrit une lettre à l’Univers. Cela peut paraitre loufoque, mais un ami à moi m’avait conseillé de le faire en y inscrivant un souhait. Mais attention, il fallait que ce soit un soir de nouvelle lune (propice au renouveau), il fallait que ce soit précis et il fallait qu’il n’y ai aucune négation dans mes phrases. J’ai  allumé une bougie, je me suis mise dans un endroit calme et j’ai demandé à ce que ma vie change. J’ai demandé de nouvelles opportunités, de nouvelles rencontres en précisant bien que mon rêve était d’aller vivre en Bretagne.

Je suis retournée à ma vie anglaise, sans enthousiasme avec cette sensation grandissante que ma vie ne me correspondait plus. 2 semaines après, le harpiste en question me recontactait pour savoir si je voulais toujours sa place et me proposait 2 autres écoles. Je n’ai même pas réfléchi, j’ai attrapé mon téléphone comme ci c’était une évidence et j’ai appelé les directeurs des écoles sans penser aux conséquences. 3 jours plus tard, je me retrouvais en France à aller passer des entretiens à Rennes où j’ai les ai tous réussis. On m’avait dit que je ne pourrais jamais enseigner en école de musique en France car je n’avais pas les bons diplômes (malgré toute mon expérience) et bien c’était faux. Je suis sûrement moins bien payée qu’un prof avec un diplôme, mais je peux définitivement enseigner !

Retour en Angleterre avec ma voiture 2 jours pour récupérer quelques affaires et rebelote dans l’autre sens, toute seule, à me taper 10H de conduite pour aller jusque Rennes, une ville que je ne connais absolument pas et où je n’ai aucun amis ni famille.

C’était la semaine dernière. Ma vie est très chaotique depuis. Je n’ai toujours pas d’appartement (c’est mission impossible dans cette ville à la rentrée apparement), je passe d’un Airbnb à un autre, je suis exténuée, je n’ai pas une minute à moi et  j’ai pleins de difficultés qui viennent se mettre en travers de mon chemin toutes les 5 minutes que ce soit avec les parents, au niveau de mes contrats…  Et pourtant je n’ai jamais été aussi calme et sereine. Pourquoi ? Parce que j’ai décidé d’avoir confiance en la vie, j’ai décidé de suivre mes intuitions. Parce que là, maintenant, j’apprends. J’apprends aussi à avoir confiance en moi, à faire des choses que je n’aurai jamais fait en temps normal, je me pousse à devenir meilleure, à compter sur moi-même et pas que sur les autres et surtout je découvre une richesse intérieure que je ne pensais pas avoir. J’avais besoin de ce coup de pied au derrière pour le reconnaitre, pour admettre que j’étais capable de me lancer dans une aventure seule.  Si ça c’était produit il y a un an, j’aurai surement pleuré, paniqué, j’aurai laissé tomber et je serais retournée dans ma petite vie où j’étais malheureuse par souci de confort et de sécurité. Mais là, grâce à cette expérience malheureuse du mois de juillet, j’ai osé.

Et vous savez quoi? Bien que je galère énormément en ce moment, et qu’il y a des jours où j’ai envie de juste m’enfuir en courant et bien je suis ravie de travailler dans des écoles de musique. Les lieux sont magnifiques, les gens avec qui je bosse sont très gentils et puis je réalise à quel point j’adore enseigner. J’adore passer mon savoir, j’adore être à l’écoute de mes élèves qu’ils aient 7 ans ou 50, j’adore les écouter jouer, les voir s’amuser, découvrir, voir la curiosité dans leurs yeux…moi qui avait commencé il y a quasiment 10 ans en détestant ça, je me retrouve aujourd’hui avec le sentiment complètement inverse !

Je n’ai pas le moindre doute sur mon choix, je sais que c’était le bon. Peut être que mon job finira par ne pas me plaire, peut être que je m’en lasserai, peut être qu’au final l’aventure se finira très vite, mais ce dont je suis sûre, c’est que j’avais besoin de vivre cette nouvelle expérience, peu importe qu’elle en est son aboutissement. Je suis, pour une fois, fière de moi, fière de la femme que je suis devenue et qui, gamine, n’osait même pas passer son ticket de bus dans la machine par peur qu’elle ne fonctionne pas, qui n’osait pas commander une baguette de pain à la boulangère car elle était trop timide, qui tremblait comme une feuille pour passer au tableau de peur de se casser la figure en se levant. Je vois le chemin que j’ai parcouru toutes ces années et je réalise à quel point je suis contente d’être la personne que je suis et pour rien au monde je n’échangerai. 

Je vous conseille vraiment de suivre vos intuitions. Très souvent, je savais pertinemment que des choses étaient mauvaises pour moi, je les faisais quand même en me convainquant du contraire. Je pense qu’il faut vraiment être à l’écoute de son enfant intérieur, de ce qu’il vous chuchote à l’oreille. Parfois il faut prendre des risques, quitte à galérer et à souffrir un peu, parfois il faut aussi accepter de se tromper et être bienveillant avec soi-même si cela arrive. J’ai encore beaucoup de chemin à parcourir, beaucoup de choses à apprendre et j’ai hâte de découvrir ce qui m’attend dans les mois à venir.

Un nouveau départ

4 avis sur « Un nouveau départ »

  • 20 septembre 2020 à 21 h 54 min
    Permalien

    Bonsoir Charlotte.
    J’aime beaucoup ce texte que je trouve très émouvant. J’ignorais que tu avais vécu autant de chamboulements récemment, et je salue et admire ton courage et ta détermination. Je te souhaite tout le bien possible pour ce nouveau chapitre breton, et surtout que tu t’épanouisses pleinement. De mon Occitanie lointaine je ne te serai pas d’une grande aide, mais je t’envoie toutes les ondes positives que je peux. Plein de bises affectueuses.
    Victoria.

    Répondre
  • 20 septembre 2020 à 22 h 21 min
    Permalien

    Bonsoir Charlotte, merci pour ce partage. Je te souhaite le meilleur pour cette aventure qui commence et je te félicite pour ton courage!
    Prend soin de toi,

    Répondre
  • 22 septembre 2020 à 22 h 06 min
    Permalien

    Chère Lady Pastelle,
    Ce texte intime est très émouvant et très vrai. Cette “mauvaise” rencontre a dû être bien éprouvante, mais finalement a représenté un électrochoc qui t’a permis de remettre en question l’ordre établi de ta vie, et effectivement, les phases de mise en place peuvent être réellement mouvementées et créer des turbulences sur plein d’aspects, mais comme on dit chez moi (en catalan hein, en breton no idea) : temps al temps… Les choses finissent toujours par trouver leur place.
    Alors je te souhaite de très beaux apprentissages, et des partages puissants, que tu puisses te reconnecter avec toi-même surtout.
    Belle nouvelle étape de vie à toi, on a hâte de suivre la suite de tes aventures bretonnes.
    <3

    Répondre
  • 26 septembre 2020 à 22 h 26 min
    Permalien

    Merci pour ce partage très touchant Charlotte.
    Cette idée d’écrire une lettre à l’univers fait écho à une histoire dont on m’a parlé récemment et me donne à mon tour envie de faire part de mon souhait à l’univers…
    Je te souhaite en tout cas de trouver un logement qui te conviendra rapidement et de t’épanouir pleinement dans ce nouveau chapitre de ta vie 🙂
    Natasha

    Répondre

Répondre à Caroline Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.